• Au vide grenier de Saint-Pierre-de-Varengeville

    Celle qui m’a rejoint ce samedi matin me prend la main alors que nous allons au Rêve de l’Escalier.

    -On va croire que nous sommes toujours ensemble, lui dis-je. Toutes les filles de Rouen qui me croyaient libre ne vont plus rien y comprendre.

    Ce n’est pas simple de savoir tous les deux qu’on est allés au bout de notre histoire mais d’avoir toujours envie de se voir et de passer du temps ensemble.

    A la bouquinerie, elle met la main sur un bel exemplaire de Max et les Maximonstres puis nous faisons halte dans la boutique de vins Nicolas qui sent le renfermé depuis qu’elle est tenue par deux jeunes hommes et en ressortons avec une bouteille de bon vin pour notre déjeuner au jardin.

    Le soir venu, je lui propose d’aller dîner en terrasse rue Eau-de-Robec, songeant à l’une de celles d’entrée de rue. Une scène et des enceintes installées à proximité nous en dissuadent, pas envie d’avoir de la musique forte dans les oreilles. C’est un peu plus loin au P’tit Bec que nous dégustons une salade au haddock et aux pommes de terre tièdes avec un verre de mâcon tandis qu’en face les boulistes du Son du Cor visent le cochonnet avec les dix centimètres de tolérance accordés aux buveurs de bière. Trois moutards courant partout dont les parents consomment dans cet estaminet viennent ponctuellement nous déranger (« Tes parents ne s’occupent pas de toi ? » demandé-je à l’un) mais la pire gêne vient de la scène quand s’y exprime le groupe Les Natifs. « De la musique d’alcooliques pour les alcooliques » résume parfaitement celle qui me fait face. Heureusement, cela ne dure pas et même l’atmosphère devient sympathique, les enceintes diffusant Le Petit Bal Perdu et L’Amant de la Saint-Jean. Des couples doués se mettent à danser dans la rue. Après un thé et café, nous craquons (moi surtout) pour un dessert meringue et chantilly.

    Après ce bon repas, je l’invite à voir la projection d’images johanniques et impressionnistes sur le grand écran connu sous le nom de Cathédrale de Rouen. Pendant l’attente, nous esquivons l’alcoolo qui veut savoir keski z’attendent les gens ici et le moutard braillard Brian. A l’issue, elle pense qu’il y a quelques bonnes idées dans ce son et lumière mais malheureusement pas poussées jusqu’au bout.

    Le lendemain matin, dimanche quatorze juillet, elle a envie d’une balade en forêt. Nous optons pour celle de Roumare où nous n’avons pas de souvenirs qui pourraient rendre moroses. Juste avant de partir, je constate qu’il y a vide grenier à Saint-Pierre-de-Varengeville. Comme je confonds ce village avec Saint-Martin-de-Boscherville qui jouxte la forêt de Roumare, nous décidons d’y aller. M’étant rendant compte de l’erreur en chemin, nous persistons, poussons jusqu’à Duclair et tournons à droite. Arrivés au bon endroit, je me gare devant un concours de boulistes. Nous avons un peu de mal à trouver le déballage. Dispersé entre deux terrains herbus et la rue de la boulangerie, il a bonne allure. J’y trouve un cédé de Leonard Cohen, Ten New Songs datant de deux mille un.

    Revenus dans la forêt de Roumare, nous déchantons ; que des allées rectilignes et surtout des types bizarres seuls dans des voitures. Nous renonçons et, de retour à Rouen, passons un bon moment au jardin à déguster sa bonne cuisine. Après la sieste, la voilà partie chez ses parents avant le retour dans la capitale.

    *

    Saint-Pierre-de-Varengeville, une femme enceinte vantant son futur bébé de quatre kilos à l’une des vendeuses de layette :

    -Il m’a mesuré dans tous les sens et il m’a dit que ça passerait.

    Elle parle de son accoucheur.

    *

    Samedi matin, avant que n’arrive celle venue de Paris, une femme blonde dans les cinquante ans, s’adressant à son mari :

    -Tu vois, ça, ça devrait être interdit. On devrait le ramasser et le mettre je ne sais pas où.

    Le mari acquiesce. « Ça », c’est l’homme qui dort sous une couverture orange, rue Martainville, devant la banque qui fait le coin avec la place Saint-Marc. Il gêne le passage.

    Partager via Gmail Yahoo!