• Ce foutu mois de novembre

    Plus que cinq jours et je pourrai dire que j’ai survécu encore une fois à novembre, ce mois qui ne me réussit guère. Pas un jour sans que je me trouve gros, vieux et bientôt malade. Qu’y faire ? Je connais la réponse : rien. Néanmoins, ce mardi midi, je suis chez le dentiste pour une petite rénovation, plombage et détartrage.

    Je continue donc à avancer, en essayant de ralentir le pas, ne voulant point courir à ma perte.

    *

    Ce lundi chez Noz, solderie à Franqueville-Saint-Pierre. La plupart des livres ont été ôtés, place aux jouets et aux décorations de Noël. Se trouvent également déjà là les calendriers deux mille quatorze soldés avant la fin deux mille treize.

    *

    Le site d’information locale Grand Rouen annonce la prochaine distribution du colis de Noël aux plus de soixante-dix ans. La fin du court article, sans doute repris tel quel de la prose municipale, est une petite merveille d’humour noir :

    « Les résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes bénéficieront, eux, d’un coffret de toilette, plus adapté à leurs besoins. »

    Partager via Gmail Yahoo!