• Combien je voterais avec plaisir à Grenoble, alors qu’à Rouen pas la moindre envie

    M’abstenir n’est pas une position de principe. Si j’habitais Grenoble, j’irais ce dimanche voter pour Eric Piolle. A Rouen, je ne m’approcherai pas de l’urne.

    Ce vendredi après-midi, je croise les membres de la liste de Bures, arpentant tels des touristes la rue du Gros. Travailler dans le privé laisse beaucoup de loisir, semble-t-il, pour être ainsi disponibles à une telle heure en pleine semaine. Ils sont accompagnés du vieux Rufenacht, venu du Havre les soutenir.

    Pas vu en revanche ceux de la liste d’en face mais j’ai assisté au mariage de Robert le Socialiste avec Bérégovoy l’Ecologiste dans la presse locale :

    « J’ai toujours eu confiance en Yvon Robert et en sa capacité d’aborder le siècle qui commence. » (Jean-Michel Bérégovoy, en conférence de presse lundi dernier)

    « Jean-Michel, j’aimerais dire combien j’apprécie le duo que nous formons. Je suis certain que nous saurons faire route ensemble. » (Yvon Robert, en réunion publique jeudi soir)

    C’est une belle histoire d’amour, mais sur la photo ils ne vont pas ensemble. On dirait le patron de l’usine avec son jardinier.

    *

    Raffarin, un ancien Premier Ministre, était aussi de la balade avec Bures, trop petit pour que je le voie.

    *

    Un autre qui aurait dû être dans les rues de Rouen ce vendredi, c’est Laurent le Fabuleux, accompagné du Président de la Chine Xi Jinping, mais l’annonce faite, cette visite a disparu de son agenda.

    C’était encore une belle histoire de Laurent le Fabuliste, celui qui ne veut pas être Premier Ministre.

    Partager via Gmail Yahoo!