• Continu de Sasha Waltz à l’Opéra de Rouen (Automne en Normandie)

    Vertu du commerce, un restaurant haut de gamme étant maintenant en fonction dans l’Espace Monet-Cathédrale, les grilles du passage Maurice-Lenfant sont ouvertes en grand et je peux de la sorte, pour aller à l’Opéra, éviter en partie la traversée du marché de Noël où dans l’une des cabanes sont vendues des cigarettes électroniques (produit traditionnel nouveau).

    C’est du premier balcon que j’assiste ce vendredi soir au retour à Rouen de la troupe de Sasha Waltz désormais résidente de Berlin, bien longtemps qu’elle n’y était venue.

    Pour le festival Automne en Normandie, c’est Continu et c’est complet, beaucoup de filles et de jeunesse.

    Une première partie donne à voir sept danseuses en longues robes noires évoluant au son des percussions de Robyn Schulkowsky présente sur scène pour jouer Rebonds B de Xenakis. Pour la suite, la  musique est enregistrée (Xenakis encore, Varèse, Vivier, Mozart).

    La deuxième partie est une longue et impressionnante chorégraphie mettant en mouvement les vingt danseuses et danseurs de la troupe, des filles habillées en fille et des garçons en garçon, ce qui devient rare. Cette danse de masse me plaît beaucoup.

    En revanche, après l’entracte, j’aime beaucoup moins la troisième partie que je trouve décousue, dont les passages sans musique sont troublés par des tas de toux, et le truc de faire tracer avec leurs pieds et mains sur un immense rectangle blanc les chemins erratiques parcourus par les danseuses et danseurs me semble un peu facile. Il en résulte une sorte de tableau à la Cy Twombly qu’à la fin le plus doué des danseurs envoie valser.

    Je rentre par des rues éclairées de guirlandes de Noël. Celles-ci sont désormais blanches, fini de rêver en couleurs mais ce symbole de pureté est parfait pour des lieux où l’on ne veut plus voir ni mendiants ni prostituées.

    *

    « Comment l’individu se comporte-t-il par rapport au groupe ? Comment celui-ci l’intègre-t-il et le rejette-t-il ensuite, quelles forces agissent à l’intérieur du groupe ? » se questionne Sasha Waltz dans le livret programme. Ces chorégraphes racontent toujours la même chose.

    Partager via Gmail Yahoo!