• Dans les États-Unis d'Amérique

                Ce Journal est en sommeil mais il se réveille exceptionnellement aujourd'hui pour éviter qu'une trop longue inactivité n'entraîne l'apparition de publicités.

              Ce n'est pas que je sois en vacances, je suis en voyage. Le présent est celui de la découverte d'un morceau de l'Est des États-Unis avec celle que j'accompagne, qui a conçu l'itinéraire, organisé les déplacements en Greyhound (bientôt by plane) et choisi les hébergements en chambres d'hôtes.

              Vivre chez l'habitant est une bonne façon de sentir le pays, notamment d'inventorier les énormes réserves d'aliments et de vitamines, parfois de se déplacer en voiture dont les portières sont condamnées de l'intérieur.

                Le futur de l'Amérique pourrait être de mourir gavée de nourriture après avoir épuisé les réserves de pétrole de la planète.

    *

                 Dans les bus, des pauvres dont des obèses à la puissance dix qui occupent deux sièges.

    *

                Devant les bus (à Pittsburgh, Columbus, Indianapolis) des porte-vélos dont pourraient s'inspirer les villes européennes.

    *

                De loin, je me tiens au courant de ce qui se passe en France. Pas grand-chose, hormis la poursuite de la chasse aux Roms entreprise par Sarkozy. Les socialistes français sont des salauds.

    Partager via Gmail Yahoo!