• En Basse-Normandie (Portbail)

    Ce mardi matin, après un café croissants en terrasse, sous le soleil déjà bien présent, au Café du Port à Carteret, je prends la route qui mène à Portbail et me gare à l’entrée, avant la belle église à tour fortifiée. Je fais bien car c’est le marché hebdomadaire sur la place centrale et dans la rue principale. Que de souvenirs j’ai ici sur fond de chanson de Souchon me trottant dans la tête.

    Là-bas, dans l'Cotentin, j'te jure mon amour :

    J'f'rai tout pour que nos baisers durent toujours

    Hélas, on le savait tous les deux

    Que l'amour est une chose variable,

    Ici

    et me voici donc seul à prendre un café près du pont qui enjambe le havre. L’endroit que nous avons connu a changé. Rénové, il s’appelle désormais Aux Treize Arches.

    La jeune femme de l’Office de Tourisme me donne la liste des chambres d’hôtes et me voici bientôt sonnant Aux Courlis près de l’endroit où stationne ma voiture. La seule chambre avec vue sur le havre est bientôt mienne pour la nuit et quarante euros, petit-déjeuner inclus.

    De retour au cœur de la « gentille bourgade » (comme dit mon Guide du Routard datant d’il y a seize ans), je m’assois quelques minutes sur un banc qui n’est pas sans histoire : « Vous êtes sur le banc où David Fanshawe (1942-2010), compositeur anglais, de renommée internationale, et explorateur venait s’asseoir pour admirer cet endroit, se ressourcer entre deux explorations, et trouver son inspiration. »

    Je traverse ensuite le havre par le vieux pont et marche jusqu’à Sainte-Marie-de-la-Mer et son port de la Caillourie. Deux belles épaves depuis longtemps échouées attirent mon appareil photo.

    A midi, en terrasse Au Rendez-Vous des Pêcheurs, je choisis le menu du jour à onze euros cinquante (filets de hareng pommes à l’huile, jambon cuit frites, glace pistache rhum raisin) et l’agrémente d’une fillette de muscadet à sept cinquante. Derrière moi, ce ne sont qu’Anglais(e)s. A ma gauche, on a fait connaissance, un couple de retraités qui se dit de Rouen mais rentre ce soir dans sa maison près d’Elbeuf et une jeune visiteuse médicale de chez Servier (« C’est vrai qu’il y a eu un problème mais quand même on a exagéré »). Le retraité s’inquiète de son diabète et s’offre une consultation gratuite :

    -On a arrêté les croissants, maintenant on prend du pain brioché.

    -C’est pareil, répond la cruelle.

    -Oh bah si on peut plus rien faire alors.

    Près de nous volent une nuée de papillons qui font dire à cette jeune femme que l’air doit être bon malgré La Hague. Elle demande à l’homme s’il est allé à la pêche.

    -En arrivant à un certain âge, j’arrive plus à mettre le bouchon. Alors on s’est promené. Le chien en a bien profité.

    C’est un labrador paisible, contrairement au moutard qui pleure en anglais derrière moi. Une dame anglaise demande à la serveuse un peu d’eau pour sa médication.

    Pour me remettre de cet entourage et surtout de la consommation de la fillette, je vais m’asseoir sur un banc face au grand large et y poursuis la lecture d’Une femme à Berlin sous le chaud soleil parfois rafraîchi d’une petite brise.

    Le soir venu, c’est encore assis sur ce banc que me voient les quelques habitants de la gentille bourgade qui sortent de chez eux (où donc est passée la foule du marché du matin ?). Je risque la plaque à mon nom. Deux vieux discutent deux bancs plus loin :

    -On a eu une bien belle journée d’été.

    -Oui et dans trois mois ce sera Noël.

    C’est de la jolie maison de Portbail que j’assiste au coucher du soleil et à la montée des eaux du havre.

    *

    David Fanshawe a une notice sur Ouiquipédia version anglaise. C’était un ethnomusicologue et un compositeur d’œuvres chorales et de musique de films. Il est mort d’un avécé à soixante-huit ans.

    *

    Déjà, au temps où mon Guide du Routard était d’actualité, la dame qui tenait le café d’avant les Treize Arches nous avait dit, à celle qui me tenait alors la main et à moi : « Profitez-en bien les amoureux, ça ne durera pas toujours ».

    Partager via Gmail Yahoo!