• Futur abstentionniste aux deux tours de l’élection municipale rouennaise

    Dans ma boîte à lettres, l’« Urgent Elections » du Ministère de l’Intérieur avec dedans le choix des municipales pour Rouen : huit listes de l’extrême droite à l’extrême gauche.

    Comme j’habite dans une ville suffisamment peuplée, je connais déjà, par un sondage de France Trois et France Bleu, le résultat de ce premier tour et même celui du second. Robert, Maire, va continuer à l’être.

    Pas question que je vote pour sa liste Péhesse, Pécé, Radicules de Gauche, pas question non plus que je vote pour la liste écolo de Bérégovoy, pour la raison que les uns et les autres, unis dès le premier tour la dernière fois et qui le seront à nouveau au deuxième tour, sont responsables du sabotage en deux mille huit de la Médiathèque en cours de construction, un point qui ne figurait même pas à leur programme.

    Ces deux dimanches, on ne me verra pas dans l’enceinte du lycée Camille Saint-Saëns.

    *

    C’est l’année de la parité. Autant de femmes que d’hommes sur les listes. Et comme têtes de liste à Rouen : sept hommes pour une femme.

    Partager via Gmail Yahoo!