• Quelque chose de Carmen par le Ballet de l’Opéra de Limoges à l’Opéra de Rouen

    « Comme d’habitude, j’ai oublié mes jumelles » entends-je d’un monsieur assis derrière moi en corbeille jeudi soir à l’Opéra de Rouen. Pourtant, il ne sait pas que les danseuses du Ballet de l’Opéra de Limoges sont en soutien-gorge pour Quelque chose de Carmen. Si je le sais, c’est qu’une guichetière le précisait à une quinquagénaire lors de l’achat des billets, cette dame voulant s’assurer de la moralité du spectacle avant d’y amener sa petite-fille adolescente.

    Des soutiens-gorge certes, mais du modèle dont on se sert pour faire du sport, pas de quoi regretter de n’avoir pas de jumelles, et pour ce qui est de la danse, assez néo classique, pas de quoi être excité non plus. Cela se regarde. Le point fort, c’est la musique flamenco arabo-andalouse due à Renaud Garcia Fons, jouée par lui-même à la contrebasse et trois autres musiciens (accordéon, guitare, percussions).

    A la fin, les musiciens reçoivent donc davantage d’applaudissements que les danseuses et les danseurs.

    *

    Une mauvaise langue dirait que c’est parce qu’elle connaît quelqu'une au Gouvernement que Laurence Tison vient d’être nommée « directrice adjointe de la culture artistique » au Ministère de la Culture, mais moi qui l’ai entendue discourir de vernissage en vernissage, je le sais bien qu’elle en a de la culture artistique, l’ex-Adjointe à la Culture de Rouen, au point que Robert, Maire, n’a trouvé personne pour la remplacer, l’Adjointe aux Finances fera le boulot quand elle aura fini de compter nos sous.

    Partager via Gmail Yahoo!