• Vernissage de l’exposition Flux à l’Ecole Supérieure d'Art et Design Le Havre Rouen

    Du beau monde pour inviter au vernissage de l’exposition Flux à l’antenne rouennaise de l’Ecole Supérieure d'Art et Design Le Havre Rouen (anciennement Ecole des Beaux-Arts) : Pierre Bergé, Laurent Fabius, Jérôme Clément, Erik Orsenna, ainsi que les locaux Robert, Maire (de Rouen) et Philippe, Maire (du Havre). C’est que l’évènement est siglé Normandie Impressionniste, d’où le thème de l’eau imposé dans les travaux contemporains de Colette Hyvrard, Bernard Guelton et Marc Hamandjian.

    Faut-il être surpris de ne pas voir en ce lieu ce jeudi, fin d’après-midi, les susdits invitants, pas même les deux Maires ? Il y a là en revanche un officiel en costume et à cheveux blancs et une jeune journaliste à carnet de notes à qui Colette Hyvrard et Bernard Guelton expliquent leurs œuvres, lesquelles personnellement ne m’intéressent pas. J’ai plus d’indulgence pour celle de Marc Hamandjian en raison de son côté ludique : une vraie Quatre Ailes redessinée tirant un Zodiac gadgétisé, les deux de couleur blanche, sorte d’attelage pour Gougueule River View.

    Un verre de cidre s’impose. On n’est jamais déçu par les chips des Beaux-Arts.

    *

    L’Ecole des Beaux-Arts hors des bâtiments de l’aître Saint-Maclou, ce sera fait à la rentrée deux mille quatorze. La révolte maladroite des beauzarteuses et beauzarteux n’aura été que feu de paille (comme on dit). On en est déjà à se partager les salles du lointain collège Giraudoux. La bibliothèque trouvera place dans le réfectoire.

    Maintenant, Robert (Maire) se demande quoi faire de l’aître. N’ayant pas d’idée, il a demandé conseil à un « cabinet d’ingénierie culturelle ».

    Celui-ci a fait trois propositions : un atelier de création numérique avec des expositions d’art contemporain et un showroom d’artisanat d’art local comme au Médialab de Madrid ou au Cube d'Issy-les-Moulineaux ou bien une maison des projets du territoire comme la maison du projet urbain de Chalon-sur-Saône ou bien un centre d’art contemporain à l'exemple de la Passerelle à Brest ou la Sucrière à Lyon.

    Autrement dit, merci de nous avoir payés, nous non plus on n’a pas d’idée, on vous conseille de faire comme d’autres ont déjà fait.

    Partager via Gmail Yahoo!